Rechercher
  • Amaury Moulin

Les 2 fondamentaux de l'entreprise libérée

Mis à jour : 10 oct. 2019

Aujourd'hui, nous vous présentons les deux principes fondamentaux de l'entreprise libérée. Une entreprise libérée est une entreprise sans manager, mais non sans règle. Au delà de tout processus ou décision que nous pouvons prendre à titre individuel ou collectif, il est primordial :

  • de prendre en compte les avis de certains selon leurs compétences et/ou expériences,

  • et de savoir comment résoudre son désaccord avec un tiers en toute intelligence et bienveillance.


L'Advice process


Le processus d'Advice process intervient dans la prise de décision : toute personne peut prendre n’importe quelle décision à condition de consulter les bonnes personnes si elle n'en a pas l'autorité suffisante. La personne doit alors prendre en compte les avis sans obligatoirement les intégrer. Le temps de la réflexion est alors important.


L’advice process est l’engagement #1. Ne pas le respecter est synonyme de faute. Si je ne le fais pas, je m’expose donc à des remarques de mes collègues. Ce qui nous amène au deuxième principe fondamental : la résolution de conflits.


La résolution de conflits


En entreprise libérée, il n’y a pas de manager. Pour résoudre les conflits, aucune personne n’est donc en mesure d’imposer sa décision. Nous avons donc mis en place une méthode pour parvenir à une solution satisfaisant l’ensemble des parties prenantes.


Le conflit est une situation sociale durant laquelle des acteurs en interdépendance,

  • poursuivent des buts différents,

  • défendent des valeurs contradictoires,

  • ont des intérêts divergents ou opposés,

  • poursuivent simultanément et compétitivement un même but.

Pour sa résolution, il est donc nécessaire d’échanger sur les origines du conflit pour comprendre la prise de décision de l’autre partie. Il faut PARLER VRAI !



Une communication non violente est indispensable. Nous partageons différentes méthodes dont l'OSBD pour y parvenir.

  1. Observation (O) : Décrire la situation en termes d'observation partageable → Ne pas évaluer

  2. Sentiment et attitudes (S) : Exprimer les sentiments et attitudes suscités dans cette situation → Utiliser le « Je »

  3. Besoin (B) : Clarifier le(s) besoin(s) → Ne pas parler d’action

  4. Demande (D) : Faire une demande respectant les critères suivants : réalisable, concrète, précise et formulée positivement. Le fait que la demande soit accompagnée d'une formulation des besoins la rend négociable. → Ne pas exiger


Si ces deux principes sont bien respectés, tout est alors possible. Les fondations sont saines et chacun peut alors s'épanouir dans l'entreprise et entreprendre selon ses compétences et ses envies.

130 vues
newsletter
Contact

12 rue Saint-Pierre

92 200 Neuilly-sur-seine

  • Facebook Icon
  • LinkedIn Icon

© 2018 by Logiclever.